Benoît Thévard

Thévard Benoît

Benoît Thévard est ingénieur de l’école des Mines en Génie énergétique.

Après avoir travaillé plusieurs années dans l’industrie aéronautique, il a décidé de changer de carrière après avoir pris conscience qu’il ne s’agissait pas d’un secteur d’avenir. Après l’obtention de son diplôme, il a notamment passé plusieurs mois au Québec, dans un écovillage qui prépare l’après-pétrole depuis près de vingt ans.

Depuis son retour en France, il anime le blog www.avenir-sans-petrole.org, mène des activités de recherche sur la résilience des territoires et parcourt la France pour informer citoyens, élus et entreprises, par des conférences, de la nécessaire et urgente transition de la société. Il est également membre de l’association de prospective Next World et du pôle de la construction écologique en Région Centre, Zéco SCIC.

Articles

La diminution de l’énergie nette, frontière ultime de l’Anthropocène

C’est un fait, pour construire des aéroports, des autoroutes, des immeubles qui vont chatouiller le ciel et des mégalopoles de 30 millions d’habitants, nous devons disposer physiquement d’une énergie nette suffisante. L’énergie nette est la quantité d’énergie qui reste à la société après soustraction de l’énergie utilisée pour la production de cette même énergie.

Faut-il chercher à remplacer le pétrole ?

Lorsque vous avez compris le phénomène du pic pétrolier, vous pouvez appréhender le problème de plusieurs façons. Vous pouvez déprimer à cause d’un sentiment d’impuissance puisque vous dépendez, comme tout le monde, de cette énergie abondante et peu chère. De plus, vous ne voyez pas de possibilité d’échapper au marasme général qui nous attend.

Aspects de la résilience des sociétés de l’après-pétrole

Une des caractéristiques de notre époque, c’est la certitude que nous allons vivre des ruptures. Qu’il s’agisse de la situation économique, énergétique ou climatique, nous savons que la tendance passée ne ressemblera en rien à l’évolution future. La croissance exponentielle de nos consommations, de nos émissions ou rejets, du prélèvement sur les ressources, de la […]

Nécessaire résilience locale

L’Agence internationale de l’énergie (AIE)  prévoit que la demande énergétique globale va augmenter de 47% d’ici à 2035. Les taux de croissance des émissions sont très rapides. Le rebond de 5% de la demande mondiale d’énergie primaire en 2010 a porté les émissions de CO2 à un nouveau pic. Selon le scénario prospectif de l’AIE, […]