Terre 2.0. Comment ne pas manger la Terre ?

Jeudi 9 juin 2016,  journée d’études à  Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Salle M.&D. Lombard, 9h-18h)  96 Bd Raspail, Paris 6e. Entrée libre.

Avec l’Anthropocène est apparu le géopouvoir, dont l’enjeu est de refaire et piloter la Terre. Mais ce projet implique l’éradication de la nature, des non-humains, et en définitive de toute altérité. Quels tournants ontologiques, écologiques et cosmopolitiques seraient capables d’enrayer ce processus cosmophagique ? Cette journée d’étude sera notamment l’occasion de discuter les livres récents de Frédéric Neyrat Enquête sur la part inconstructible de la Terre (Seuil, 2016) et de Eduardo Viveiros de Castro, The Relative Native (Hau Books, 2016).

Matin : 9h30 : Accueil

1/ 9h45-10h25 : Conférence de Philippe Descola : Humains, trop humains ? (quelque chose dans la lignée de l’intervention de nov. au Coll. de France)

2/ 10h25-11h05 : Conférence d’Eduardo Viveiros de Castro Perspectivisme cosmologique : culture, nature, supernature

3/ 11h10-12h30 : Table-ronde : Quelles cosmopolitiques non-modernes ? Modérateur : Frédéric Neyrat. Discussion autour des deux interventions précédentes avec Eduardo Viveiros de Castro, Philipe Descola, Barbara Glowczewski, Nathalie Blanc.

Après-midi : Session 2. Politiques de la Terre

Modérateur : Sebastian Grevsmühl

14h00-14h25 : Christophe Bonneuil : Une histoire du géopouvoir

14h25-14h50 : Déborah Danowski : Le dernier homme

14h50-15h15 : Christophe Laurens : Ce qui nous anime

15h15-15h45 : discussion

15h45-16h00 : pause

 

Modérateur : Christophe Bonneuil

 


Lire toutes les brèves