18 janvier 2013

Refaire la ville, reprendre les communs

Séminaire du vendredi 18 janvier 2013 par Christophe Laurens

En un demi siècle, une vingtaine de villes devenues des métropoles mondiales se sont imposées comme paysage de la modernité. Ces « villes du développement » sont l’exact pendant des grandes plaines fertiles où s’est installée l’agriculture intensive ; elles sont le résultat d’une architecture intensive basée sur le même mépris de la géographie et du vivant, et sur l’abondance des ressources énergétiques. Quelle place tiennent ces villes dans une histoire plus large de l’urbanisation de la planète ? Et quels sont les moyens dont nous disposons aujourd’hui pour construire d’autres rapports à notre environnement, depuis le coeur même du phénomène urbain, qui reste sans doute l’espace privilégié de la tolérance et des échanges, et le point d’équilibre entre l’éternel et le transitoire où s’élabore la culture ?

Christophe Laurens est architecte, paysagiste, il développe une activité de maîtrise d’oeuvre depuis une dizaine d’années avec le Studiolaurens. Chercheur associé au Laboratoire Architecture Anthropologie ( LAA) de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris la Villette, il enseigne actuellement en Arts Appliqués à Vitry-sur-Seine et s’intéresse particulièrement à la fabrication/transformation des territoires urbains contemporains. Il est également membre du comité de rédaction de la revue Entropia.


Auteur: Christophe Laurens



Tous les articles de Christophe Laurens :

Refaire la ville, reprendre les communs