26 septembre 2013

Faut-il sauver le concept de résilience ?

Séminaire du 20 septembre 2013 par Hugo Carton, Raphaël Stevens et Pablo Servigne

Au-delà du contexte des initiatives de transition, le concept de résilience se diffuse dans de nombreuses disciplines scientifiques et est invoqué de manière exponentielle par les institutions politiques et économiques mondiales. Critiqués pour la profusion d’usages qui contribue à entretenir un flou théorique, les travaux sur la résilience doivent aujourd’hui se démarquer de la récupération néolibérale qui guette le concept. Dans ce contexte, la résilience communautaire apparaît comme un sujet d’étude et d’expérimentation fertile pour traiter des questions politiques et symboliques. Elle offre une nouvelle manière d’appréhender le monde et de le raconter. Dans l’urgence, face aux perturbations radicales qui s’annoncent, l’émergence d’une résilience collective et le nouvel imaginaire proposé se posent comme une alternative désormais crédible à la panique de masse et aux barbaries.

Lire l’intégralité de l’article.