« Face à l’effondrement, il faut mettre en œuvre une nouvelle organisation sociale et culturelle »

Par Yves Cochet, Pablo Servigne, Agnès Sinaï, Tribune parue dans Le Monde le 22 juillet 2019

La fin de notre monde est proche. Une ou deux décennies, tout au plus. Cette certitude qui nous habite désormais, et qui a bouleversé nos croyances et nos comportements, est le résultat d’observations scientifiques nombreuses et variées sur l’évolution du système Terre, mais aussi de l’expression de caractéristiques banales de l’espèce humaine lorsqu’un événement extraordinaire s’annonce.

Depuis une trentaine d’années, les études et les rapports scientifiques ne cessent d’augmenter la plausibilité d’un seuil climatique planétaire qui fera basculer le système Terre dans un état inconnu, nanti de températures moyennes plus hautes que depuis un million d’années. La probabilité d’un tel futur proche est aujourd’hui plus élevée que celle de tout autre scénario prospectif. Ce n’est plus une question de « si », c’est une question de « quand ». Lire la suite →

« Face à l’effondrement, il faut mettre en œuvre une nouvelle organisation sociale et culturelle »

Par Yves Cochet, Pablo Servigne, Agnès Sinaï, Tribune parue dans Le Monde le 22 juillet 2019

La fin de notre monde est proche. Une ou deux décennies, tout au plus. Cette certitude qui nous habite désormais, et qui a bouleversé nos croyances et nos comportements, est le résultat d’observations scientifiques nombreuses et variées sur l’évolution du système Terre, mais aussi de l’expression de caractéristiques banales de l’espèce humaine lorsqu’un événement extraordinaire s’annonce.

Depuis une trentaine d’années, les études et les rapports scientifiques ne cessent d’augmenter la plausibilité d’un seuil climatique planétaire qui fera basculer le système Terre dans un état inconnu, nanti de températures moyennes plus hautes que depuis un million d’années. La probabilité d’un tel futur proche est aujourd’hui plus élevée que celle de tout autre scénario prospectif. Ce n’est plus une question de « si », c’est une question de « quand ». Lire la suite →

Dernières publications

Imposer le rationnement pour organiser le partage et protéger les plus fragiles

► Interview de Mathilde Szuba dans Libération, 29 juillet 2019
Le rationnement. De quoi s’agit-il ? C’est une réponse collective à la pénurie pour protéger les plus fragiles en organisant le partage, quand un produit de première nécessité vient à manquer. Rationner, cela veut dire empêcher certains de surconsommer pour s’assurer que tout le monde puisse en avoir un minimum. Ce n’est pas punir les […]

Biorégion Ile-de-France 2050

► Résumé du scénario de l'Institut Momentum, présenté en mars 2019
Aujourd’hui, l’expansion sans limite de la mégapole francilienne a été rendue possible grâce à un approvisionnement continu et d’origine lointaine de toutes les sources de sustentation (alimentation, énergie, etc.) et à la tertiarisation de l’emploi qui permet une plus grande concentration des personnes pour produire de la richesse. L’Île-de-France est sortie de son bassin de […]

Ile-de-France 2050 : après l’effondrement, le nouveau visage de la capitale

► Article paru dans Libération le 29 juillet 2019
Le rapport «Biorégions 2050», rédigé par l’Institut Momentum pour le forum Vies mobiles, imagine une région francilienne rendue plus agréable à vivre après avoir traversé une période chaotique l’obligeant à une complète transformation. Nous sommes presque en 2050. «L’Ile-de-France a subi une fragmentation forcée résultant du Grand Effondrement. A partir de 2019, les effets du dérèglement climatique sont devenus […]

Vers une Théorie critique du progrès : réflexions sur l’engagement intellectuel et politique à l’heure de l’Anthropocène

► Séminaire du 14 juin 2019, par Alice Canabate
Le terme d’Anthropocène, introduit par le prix Nobel de Chimie Paul Crutzen en 2000, suivi d’une publication du même auteur dans la revue Nature en 2002, a littéralement modifié les perceptions, les cadres d’analyse du champ, mais également bien sûr, la nature des réflexions critiques sur – ou relatifs aux – humanités environnementales. Les sciences sociales se trouvent alors […]

Survivre à l’Anthropocène : gouverner l’excédent, nouvelle philosophie pour l’écologie politique ?

► Séminaire du 10 mai 2019, par Enzo Lesourt
L’écologie politique est perçue comme la science de la rareté : raréfaction des ressources, de la biodiversité, etc. Sur la base d’une relecture de l’histoire de la philosophie politique (Platon, Machiavel, Saint-Simon) et des textes fondateurs de la civilisation judéo-chrétienne (L’Iliade et l’Odyssée, Remus et Romulus, Evangiles), et dans les pas du philosophe français George […]

Le rôle des attracteurs dans l’effondrement des systèmes complexes. Vers la radicalisation des formes de luttes (ZAD, Extinction Rebellion)

► Séminaire du 5 avril 2019 par Damien Soldadié
Dès 1972, le rapport au Club de Rome « The Limits to Growth » nous invitait à adopter une perspective systémique, à considérer la finitude des énergies fossiles desquelles nous sommes dépendants et à intégrer l’impact des activités socio-économiques sur les écosystèmes. En 1988, Joseph Tainter introduisait un modèle caractérisant l’évolution des sociétés complexes selon une loi […]

Résilience du système d’eau potable en cas de perturbation systémique

► Séminaire du 15 mars 2019, par Célia Blauel
L’eau est une ressource vitale. Présente dans notre quotidien, aux robinets, aux fontaines, nous finissons par en oublier qu’ouvrir un robinet est un luxe, et que derrière celui-ci se cache des infrastructures lourdes et des problématiques complexes. Ce fonctionnement de l’eau dans nos sociétés modernes connaît aussi des menaces sévères.

Quel avenir pour le Web et le numérique à l’ère de l’Anthropocène ?

► Séminaire du 14 décembre 2018, par Alexandre Monnin
Nombreux sont celles et ceux qui parlent de “révolution numérique” pour qualifier les transformations passées et en cours et décrire la forge où s’inventent de nouveaux futurs sous le signe de l’innovation. “Le monde”, semble-t-il, “devient numérique”, comme l’expliquait l’informaticien Gérard Berry dans sa leçon inaugurale au Collège de France il y a une dizaine […]