Parution des Politiques de l’Anthropocène

Âge de l’épuisement des ressources, du bouleversement des cycles naturels, l’Anthropocène s’illustre par la rapidité des transformations thermo-industrielles du système-Terre. En dépit de cette accélération sans analogue, les sociétés contemporaines continuent de se nourrir de valeurs obsolètes. La croissance est l’une d’elles.

D’où l’impératif de déconstruire un imaginaire productiviste qui ignore la nature et les contenus de la production ; de penser des politiques de l’Anthropocène qui se fondent sur l’acceptation de seuils et de limites. Envisagée ici comme un projet égalitaire plutôt que comme une injonction à diminuer le produit intérieur brut, la société décroissante cherche à éviter le délitement des liens, à maintenir les conditions d’habitabilité de la Terre dans une décence commune.

Cette réédition de la trilogie des Politiques de l’Anthropocène entend y contribuer. Cet ouvrage, publié dans la collection « Références » des Presses de Sciences Po, témoigne du chemin intellectuel parcouru par l’Institut Momentum au cours de la dernière décennie, un chemin partagé avec l’idée de décroissance dans ce qu’elle a de plus lucide.

Politiques de l’Anthropocène, Agnès Sinaï (dir.) : Penser la décroissance, Economie de l’après-croissance, Gouvernement de la décroissance (co-dirigé avec Mathilde Szuba)

Novembre 2021, 598 pages, 23 €, pour se le procurer : cliquez ici.

Lire la suite →

Parution des Politiques de l’Anthropocène

Âge de l’épuisement des ressources, du bouleversement des cycles naturels, l’Anthropocène s’illustre par la rapidité des transformations thermo-industrielles du système-Terre. En dépit de cette accélération sans analogue, les sociétés contemporaines continuent de se nourrir de valeurs obsolètes. La croissance est l’une d’elles.

D’où l’impératif de déconstruire un imaginaire productiviste qui ignore la nature et les contenus de la production ; de penser des politiques de l’Anthropocène qui se fondent sur l’acceptation de seuils et de limites. Envisagée ici comme un projet égalitaire plutôt que comme une injonction à diminuer le produit intérieur brut, la société décroissante cherche à éviter le délitement des liens, à maintenir les conditions d’habitabilité de la Terre dans une décence commune.

Cette réédition de la trilogie des Politiques de l’Anthropocène entend y contribuer. Cet ouvrage, publié dans la collection « Références » des Presses de Sciences Po, témoigne du chemin intellectuel parcouru par l’Institut Momentum au cours de la dernière décennie, un chemin partagé avec l’idée de décroissance dans ce qu’elle a de plus lucide.

Politiques de l’Anthropocène, Agnès Sinaï (dir.) : Penser la décroissance, Economie de l’après-croissance, Gouvernement de la décroissance (co-dirigé avec Mathilde Szuba)

Novembre 2021, 598 pages, 23 €, pour se le procurer : cliquez ici.

Lire la suite →

Dernières publications

Anne Rumin
Anne Rumin