L’effondrement comme catégorie du politique

Séminaire du 25 janvier 2019, par Anne Rumin

Dans les années 1990, le dramaturge Heiner Müller, constatant l’échec du communisme,  prend acte d’une « déchirure entre le temps du sujet et le temps de l’Histoire ». Le quotidien des individus semble s’être dissocié du temps long des événements politiques que relatent les manuels scolaires. Le sujet est condamné à attendre que l’Histoire retrouve une impulsion nouvelle, dans laquelle il puisse lui-même s’inscrire. Müller amorce ici l’idée d’une « crise du temps », qui intéresse de très nombreux philosophes et historiens : Harmut Rosa travaille à comprendre la vie accélérée et le manque de temps comme un facteur d’aliénation, François Hartog développe le concept de « présentisme », pour qualifier un rapport au temps où règne le seul présent. Lire la suite →

L’effondrement comme catégorie du politique

Séminaire du 25 janvier 2019, par Anne Rumin

Dans les années 1990, le dramaturge Heiner Müller, constatant l’échec du communisme,  prend acte d’une « déchirure entre le temps du sujet et le temps de l’Histoire ». Le quotidien des individus semble s’être dissocié du temps long des événements politiques que relatent les manuels scolaires. Le sujet est condamné à attendre que l’Histoire retrouve une impulsion nouvelle, dans laquelle il puisse lui-même s’inscrire. Müller amorce ici l’idée d’une « crise du temps », qui intéresse de très nombreux philosophes et historiens : Harmut Rosa travaille à comprendre la vie accélérée et le manque de temps comme un facteur d’aliénation, François Hartog développe le concept de « présentisme », pour qualifier un rapport au temps où règne le seul présent. Lire la suite →

Dernières publications

En charge ! Mirages et miracles de l’électro-mobilité

► Par Alain Gras et Jean Sombre, séminaire du 16 novembre 2018
L’électricité n’est pas de ce monde, du moins elle ne naît pas de la terre en tant que force naturelle. Elle n’est donc pas énergie sur le plan ontologique, dirait le philosophe, et de fait elle est bien rangée par la science dans l’humble catégorie de « vecteur énergétique ». Seule la foudre la matérialise en un instant.

Contribution à l’étude de l’état d’une planète vivante en crise, Sol3

► par NamowNeergelttil, Dhp (traduit de l'Arcturien par Ghislain Nicaise), 18 novembre 2018
Depuis le dernier état des lieux effectué par ma directrice de recherche la professeure Bmudoston, j’ai pu confirmer une évolution récente de la situation sur Sol3. Plusieurs indices permettent de proposer que cette planète est en train de perdre le stade d’équilibre organique. Ce processus est mis en oeuvre par une seule espèce de primates […]

Information versus Effondrement. Comment tout ne va pas s’effondrer

► Séminaire du 12 octobre 2018 par Thierry Caminel
Il est devenu courant d’entendre de nos jours des propos sur « l’effondrement de LA société industrielle ». Mais c’est sans doute trop simpliste. Nous soutiendrons dans cet article que, en certains lieux, le capital informationnel qui caractérise cette civilisation (techniques, procédés, savoir-faire, organisations… ) continuera d’augmenter, ainsi que la résilience au réchauffement climatique et […]

Histoire et avenir du rationnement, de 1973 à demain

► Séminaire du 22 juin 2018, par Mathilde Szuba
A l’occasion de ce soixante-quatrième séminaire de l’Institut Momentum, Mathilde Szuba se penche sur les mesures consécutives au choc pétrolier de 1973. En effet, quand on prend l’exemple de la Deuxième Guerre Mondiale, la réflexion est souvent retoquée au motif que, aujourd’hui, nous ne sommes pas en guerre aujourd’hui. Le cas des mesures de 1973 […]

L’Île-de-France à l’horizon 2050 : de la saturation à la frugalité

► Séminaire du 25 mai 2018 par Marc Barra
Fragmentation des espaces, pollutions, chaleur, pesticides, uniformisation des paysages, imperméabilisation, raréfaction des insectes…. En une dizaine d’années, l’Île-de-France a perdu 21 % de ses oiseaux et 8 % de ses espèces de papillons. Selon l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France, les zones agricoles enregistrent 30 % d’oiseaux en moins entre 2002 et 2014, et […]

Vers l’autonomie alimentaire de l’Ile-de-France ? Le scénario Afterres francilien

► Séminaire du 6 avril 2018 par Christian Couturier
Notre système alimentaire, du champ à l’assiette, représente plus du tiers des émissions totales de gaz à effet de serre en France, en comptant les étapes de l’agroalimentaire, de la distribution et de la gestion des déchets. Au-delà de l’énergie, répondre aux enjeux environnementaux, sanitaires, nutritionnels et sociétaux impose de réduire significativement les 200 kg […]

Paysages résilients

► Approche systémique de la ville post-effondrement, par Pierre Lacroix, séminaire du 16 mars 2018
Changements climatiques, chaînes d’approvisionnements en flux-tendu, pollution, crise des intrants et des énergies, disparition de l’agriculture familiale, déconnexion urbain-rural… Nous semblons être face à une masse d’enjeux complexes, insolubles, interconnectés et difficiles à appréhender. Et si l’on considérait tous ces facteurs ensemble, et pas isolément ? Une approche systémique de l’accélération des crises environnementales, sociales et économiques […]

CARMA, un projet-phare de transition écologique sur le Triangle de Gonesse et une démarche-type d’aménagement du territoire dans une perspective biorégionale

► Séminaire du 9 février 2018 par Robert Spizzichino
Le projet porté par le Groupement d’opérateurs CARMA (Coopération pour une Ambition Agricole, Rurale et Métropolitaine d’Avenir) concerne l’aménagement du Triangle de Gonesse, entre les aéroports de Roissy et du Bourget, à 15km de Paris. Il se veut une alternative crédible et moderne au mégacentre commercial Europa City