Yves Cochet

Yves Cochet

Yves Cochet a été ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement dans le gouvernement de Lionel Jospin. Militant écologiste depuis cinquante ans, député écologiste européen jusqu’en juin 2014, il a été parlementaire à l’Assemblée nationale de 1997 à 2011. Docteur en mathématiques, enseignant-chercheur à Institut national des sciences appliquées de Rennes de 1969 à 1997, ses recherches s’orientent vers la théorie des réseaux de neurones. Il fut président de l’Institut Momentum entre 2014 et 2021. Il a notamment publié « Stratégie et moyens de développement de l’efficacité énergétique et des sources d’énergie renouvelable en France » (La Documentation française, 2000), « Sauver la terre » (avec Agnès Sinaï, Fayard, 2003), « Pétrole apocalypse » (Fayard, 2005), Antimanuel d’écologie (Bréal, 2009), « Où va le monde ? » (avec Jean-Pierre Dupuy, Susan George et Serge Latouche, Mille et une nuits, 2012), et « Devant l’effondrement, essai de collapsologie » (Les Liens qui Libèrent, 2019).

Articles

L’échec du nucléaire

Le nucléaire semble retrouver des partisans en France. Hormis Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon, tous les autres candidats à l’élection présidentielle de 2022 sont farouchement pour la relance de cette filière. En cette fin d’année 2021, nous avons aussi eu droit à une déclaration triomphaliste du directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique à […]

Vivre en Anthropocène : présentation critique d’un projet de Manifeste de l’Institut Momentum

Je ne suis pas en mesure de vous présenter un projet abouti de nouveau Manifeste de Momentum, au vu des dissensus qui ont émergé au sein du Conseil d’administration, après l’examen d’un premier texte il y a un mois. Je vous propose simplement d’explorer les principaux points de convergence et de divergence entre nous. Qu’est-ce […]

Divagations anthropocéniques

Ce texte est une introduction au débat que j’ai présentée au séminaire du Conseil d’administration de l’Institut Momentum, le 3 juillet 2021. Au cours des dernières semaines, j’ai butiné de livres en articles, de rêveries en sites web, sans que je puisse attacher cette exploration à un but quelconque, seulement à une sorte de solastalgie[1] pénible, […]

Déforestation et risque d’effondrement : Le Covid-19 signale le dépassement des limites planétaires

La pandémie COVID-19 est un symptôme des structures fondamentales de la civilisation industrielle. C’est ainsi un signal d’alerte précoce de la façon dont cette civilisation érode rapidement les conditions mêmes de sa propre existence. Au cours de la dernière décennie, les scientifiques de l’environnement ont averti que les activités humaines sont de plus en plus […]

« Ce qu’il faut combattre, c’est l’esprit productiviste et scientiste »

Depuis quelques années, la collapsologie suscite l’intérêt du grand public, des médias, des milieux militants, du monde universitaire, et jusqu’au personnel politique. Ancien ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement dans le gouvernement de Lionel Jospin (2001-2002) et président de l’Institut Momentum depuis 2014, Yves Cochet vient de publier Devant l’effondrement. Essai de collapsologie (Les Liens […]

Une carte carbone plutôt qu’une taxe carbone

On ne compte plus les désillusions qui suivent les COP, depuis Copenhague en 2009, l’accord de Paris en 2015, et celle de Katowice en 2018. Parallèlement, chacun se lamente sur l’apparente contradiction entre la vigueur du mouvement des « gilets jaunes » et la prétendue nécessaire hausse de la taxe sur les carburants. Curieusement, malgré notre attention aux chaînes d’information […]

Les trente-trois prochaines années sur Terre

Il y a trente-trois ans naissait Les Verts, première organisation unifiée de l’écologie politique en France. Jusqu’à aujourd’hui, les représentants de ce parti, puis ceux de son successeur EELV, ont rempli presque tous les types de mandats aux fonctions électives des institutions républicaines. Pour rien, à peu de choses près. Sous l’angle écologique de l’état […]

Faire société face à l’effondrement

Après l’effondrement, en l’absence d’un État, les humains se regrouperont-ils encore pour faire société, et comment contiendront-ils la violence interne à ce regroupement ? La grande majorité des humains vit dans un État, si l’on désigne ainsi la réunion d’un territoire et d’une population soumise à un pouvoir politique unique capable de fixer les règles du vivre-ensemble, […]

Trois modèles du monde

Il est vain de prétendre décrire l’avenir aussi précisément qu’on peut le faire du passé. Néanmoins, un souci constant des acteurs économiques et politiques est de projeter leurs convictions dans le futur afin qu’il advienne conformément à celles-ci par une prophétie auto-réalisatrice. De nos jours, malgré un climat d’incertitude plus présent que jadis, un premier […]

Consommation et coûts énergétiques

A l’échelle d’une personne, la consommation énergétique alimentaire est pratiquement la même pour tout être humain : chacun d’entre nous dissipe en permanence environ 100 W, et l’énergie  correspondante dont nous avons besoin quotidiennement est de l’ordre de 3 kWh, ce qui semble peu par rapport à la puissance dissipée totale,

Transition de phases

Notre sens commun nous incline à penser que certains phénomènes graves peuvent certes se produire, mais qu’un retour à une certaine stabilité advient toujours ensuite. Aujourd’hui je pense le contraire. La singularité de la situation est l’imminence de l’effondrement.

L’effondrement, catabolique ou catastrophique ?

Appelons « effondrement » de la société mondialisée contemporaine le processus à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, mobilité, sécurité) ne sont plus fournis à une majorité de la population par des services encadrés par la loi.