Julie Celnik

Julie Celnik

Julie Celnik était doctorante en géographie au Centre d’études sur la mondialisation, les conflits, les territoires et les vulnérabilités (CEMOTEV, Université de Versailles).

Titulaire d’un Master en Géographie de l’environnement (Université Toulouse II) et d’un Master en Études Comparatives du Développement (EHESS), ses recherches portent sur le mouvement biorégionaliste étatsunien, notamment dans la région de Cascadia (pacifique nord-ouest).

Elle a participé à plusieurs ouvrages universitaires sur les États-Unis : « Amérique du Nord au XXXème siècle : enjeux, défis et perspectives » (Ellipses, 2012) et « Les États-Unis : Géographie d’une grande puissance » (Armand Colin, 2016).

Elle est travaille désormais à la Pépinière des Batignolles.

Articles

Les biorégions, nouveaux territoires de la décroissance

La crise écologique contemporaine incite les sociétés occidentales à repenser leur rapport à la nature et à envisager de nouveaux référents politiques. C’est ce que propose le biorégionalisme, doctrine politique qui repose sur le concept scientifique de biorégion, et qui vise à substituer aux frontières administratives actuelles des limites naturelles. Si l’idée de biorégion commence […]