Luc Semal

Luc Semal

Luc Semal est docteur en science politique, au CERAPS (Université Lille 2). Il travaille sur les implications politiques et sociales de la crise écologique et élabore sa thèse sur le mouvement des Villes en Transition.

Il est également membre du comité de rédaction d’Entropia. Il a co-écrit un chapitre dans l’édition française du Manuel de transition de Rob Hopkins (2010), et est chargé d’enseignements à Sciences-Po Paris (Politiques de décroissance) et à Sciences-Po Lille (Théorie politique de l’environnement).

Articles

Notre-Dame-des-Landes : inventer une “démocratie pour les affectés”

Recourir à un référendum local alors que les problèmes environnementaux sont globaux risque d’enterrer la démocratie écologique. L’annonce par François Hollande d’un référendum local pour décider de l’avenir du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) est une nouvelle preuve qu’il n’y a jamais eu de virage écologique au sein de l’exécutif. Ce choix marque son refus persistant […]

Sivens ou la violence des grands projets inutiles

Aujourd’hui en France, l’équivalent d’un département français disparaît chaque décennie sous le béton et les bulldozers. Les effets n’en sont pas toujours spectaculaires à court terme, mais il est facile de comprendre qu’à ce rythme, l’artificialisation des sols constitue une sérieuse limite aux velléités actuelles d’aménagement du territoire. Cette érosion des terres agricoles et des […]

Politiques de la catastrophe

Depuis les années 1990, de nombreux travaux de science politique ont étudié la trajectoire d’institutionnalisation des mouvements écologistes, via notamment l’évolution des partis verts ou des ONG environnementales. Par institutionnalisation, on entend généralement quelques critères précis, tels que la hausse des moyens humains et financiers, la professionnalisation et la hiérarchisation des organisations, l’intégration dans les […]