Bridget Kyoto

Ci-dessous l’appel de Laure Noualhat alias Bridget Kyoto :

« Terrienne, terrien,

à travers mon métier de journaliste environnement à Libération et avec mon compère Eric la Blanche, cela fait dix ans que je réfléchis à une manière efficace d’alerter le grand public sur la catastrophe écologique en cours.

J’ai écrit des centaines de papiers sur le sujet, collaboré à plusieurs émissions télévisées d’écologie et en ai proposé d’autres dans l’espoir saugrenu de toucher le plus grand nombre. En vain. Alors un jour, j’en ai eu marre et j’ai décidé de passer par l’humour. Noir.

Depuis, chaque semaine, je quitte pendant quelques minutes mon habit de journaliste pour celui de petite sirène (d’alarme) et je deviens Bridget Kyoto.

Si ma démarche vous intéresse, n’hésitez pas à la relayer, tous les moyens sont bons : infos, contacts, relais (je pose même à poil pour « la planète » dans le Manifeste de Bridget Kyoto)

Confraternellement,Laure Noualhat (& Eric la Blanche) »

Pour s’abonner aux vidéos de Bridget.


Lire toutes les brèves