Ecouter l’Anthropocène. Pour une écologie et une éthique des paysages sonores

Après avoir pensé, repensé, critiqué et déconstruit l’Anthropocène, prenons quelques instants pour l’écouter. Car oui, l’ensemble des transformations anthropogéniques du système Terre peuvent être perçues à l’oreille, en mobilisant son sens de l’ouïe dans une posture d’écoute éclairée.

L’Anthropocène est aussi cette époque géologique où les sons anthropiques viennent écraser les sons biophoniques (du vivant non-humain) et modifier ceux géophoniques (des éléments naturels). Les paysages sonores sont bouleversés au rythme de l’anthropisation du monde.

Dans cet ouvrage, Quentin Arnoux nous permet ainsi de réenvisager l’Anthropocène en élargissant notre perception de celle-ci à ses bruits polluants, ses sonorités thermo-industrielles et ses tonalités symptomatiques de la domination de l’humanité moderne sur le monde.

Quentin Arnoux, Ecouter l’Anthropocène. Pour une écologie et une éthique des paysages sonores, Le Bord de l’Eau, 2021, 16€.


Lire toutes les brèves