Mieux vivre à Toulouse après le pic de pétrole

Un document sur l’adaptation de la métropole de Toulouse au pic de production de pétrole a été réalisé par un groupe de travail rassemblant notamment Thierry Caminel et Marie-Pierre Cassagne. Cette étude est basée sur un rapport similaire réalisé par Bristol, Building a positive futur for Bristol after peak oil  (note de lecture disponible ici). D’autres villes ont initié de telles démarches de « Villes en Transition ». L’approche est notamment destinée à compléter le plan climat territorial pour y intégrer la résilience à un pétrole devenu plus rare ou plus cher. Le but de cette analyse, qui est encore préliminaire, est de contribuer à faire émerger au sein des politiques publiques une conscience de la nécessité de prendre en compte l’axe énergie et en particulier de la rareté du pétrole dans les matrice d’évaluation des actions à lancer au niveau de l’agglomération.

Cette analyse devrait permettre de rendre Toulouse plus résiliente au pic de pétrole et au réchauffement climatique.

L’étude est disponible ici.


Lire toutes les brèves