Tag Archives: économie

Décroissance énergétique, décarbonation et nucléaire : Une enquête sur les dilemmes du monde associatif dans le contexte anthropocénique

Travailler sur le positionnement associatif, c’est d’abord s’intéresser à des temporalités. En effet, en tant qu’éclaireuses, les ONG environnementales (ONGE) proposent publiquement des voies politiques et les défendent auprès des pouvoirs institués. Par définition, l’ONGE travaille à définir des trajectoires politiques qui seront, à défaut d’être adoptées, du moins considérées par la société. Elles travaillent donc avec un temps d’avance ; dans le champ des politiques publiques, elles s’inscrivent dans le futur, dans le devenir et dans le pas-encore. De ce point de vue, réfléchir à la décroissance énergétique depuis les ONGE revient à faire un saut dans des futurs possibles ou, a minima, à étudier des éléments structurants de l’avenir. Par « décroissance énergétique », il faut entendre à la fois la réduction quantitative de l’énergie consommée et l’opposition emblématique au mythe de la croissance économique – c’est d’ailleurs précisément l’énergie qui fait tourner le moteur de l’activité économique thermo-industrielle. Continue reading »

Le rationnement, un impensé politique

Cet article introduit et synthétise une étude sur les politiques de décroissance énergétique du point de vue des ONG environnementales réalisée entre février et août 2020. Hébergé au sein de l’Institut Momentum sous la direction de Mathilde Szuba (IEP Lille), ce travail s’inscrit dans le cadre d’un mémoire de recherche (19/20) pour le double master Sciences et Politiques de l’Environnement (Sorbonne – Marie Curie et IEP Paris). Continue reading »

Tim Jackson : Réparer le modèle économique

« Les gens sont en train de saborder leur économies, et d’emprunter comme des fous, pour acheter des choses dont ils n’ont pas besoin, pour impressionner de façon éphémère des gens dont il se fichent ». Cette phrase détonante de Tim Jackson, prononcée lors d’une conférence qu’il a donné à la London School of Economics en février 2010, en plein cœur de la crise, résume bien l’esprit de son livre Prospérité sans croissance. Dans cet ouvrage complet d’une finesse d’analyse rare, l’auteur démontre avec habilité d’une part l’essoufflement de notre modèle économique de croissance, et d’autre part que des solutions politiques existent pour un monde meilleur.

Lire l’intégralité de l’article.

Le revenu d’existence

Malgré l’opulence matérielle inégalée des sociétés occidentales contemporaines, nombreux sont ceux qui n’ont pas accès aux biens de première nécessité que sont une alimentation saine, un logement décent, de l’énergie, de l’eau potable, une éducation émancipatrice et autonomisante. La société de croissance creuse les inégalités tout en éludant la question de la juste répartition de la dot planétaire. Pour endiguer les déséquilibres, deux outils pourraient enclencher une décroissance choisie : la Dotation inconditionnelle d’autonomie (DIA) et le Revenu inconditionnel (RI). Le premier privilégie le droit de prélèvement sur les ressources naturelles plutôt que les aides en monnaie nationale. Le second, le revenu inconditionnel, propose d’instaurer une allocation monétaire distribuée sans distinction.  Continue reading »